mardi 2 novembre 2010

Emilia Reggio

Bonjour à toutes (et tous)

Au cours de mes pérégrinations sur le Net je suis tombée sur cet étrange nom : Emilia Reggio... Habituée des Maria Montessori, Charlotte Mason, Augustin Freinet et autres géniaux pédagogues, j'ai pensé trouver une nouvelle personnalité...

Surprise ! Emila Reggio est un village italien, mais un village vraiment... particulier ! A la base, il existe tout de même un homme : Loris Malaguzzi.

Une belle découverte pour moi... et peut-être pour vous :)

Les informations sont tirées de ce site :

Loris Malaguzzi était le fondateur de l'école municipale pour les jeunes enfants de Reggio Emilia, en Italie.
Quelques jours seulement après la seconde guerre mondiale Malaguzzi a commencé le processus d'aide à la reconstruction des écoles de Reggio Emilia, brique par brique. Il possédait des diplômes en psychologie et en pédagogie et il avait enseigné aux élèves de collège pendant plusieurs années avant de s'occuper des centres de la petite enfance de Reggio. En 1963, la première école de la ville pour les jeunes enfants ouvre avec assez d'espace pour 60 enfants.Aujourd'hui, il y a 43 centres pour nourrissons et tout-petits et écoles maternelles.

Reggio Emilia, est devenu un centre international dédié à la mémoire de Loris Malaguzzi, accueillant les éducateurs du monde entier pour se renseigner sur les écoles et la philosophie de Reggio Emilia.

Les clés du concept :

* L'enfant en tant que protagoniste. Les enfants sont forts, riches et capables. Tous les enfants ont le potentiel, la curiosité et l'intérêt dans la construction de leur apprentissage, et la capacité de négocier avec tout leur environnement. Les enfants, les enseignants et les parents sont considérés comme les trois protagonistes centraux dans le processus éducatif.

* L'enfant en tant que collaborateur. L'éducation doit se concentrer sur chaque enfant par rapport à d'autres enfants, la famille, les enseignants et la communauté plutôt que sur chaque enfant dans l'isolement. L'accent est mis sur le travail en petits groupes. Cette pratique est basée sur le modèle constructiviste social qui soutient l'idée que nous nous nous formons dans notre interaction avec les pairs, les adultes, les choses dans le monde, et les symboles.

* L'enfant en tant que communicateur. Cette approche favorise le développement intellectuel des enfants grâce à une démarche systématique de représentation symbolique, y compris pour les mots, le mouvement, le dessin, la peinture, la construction, la sculpture, le théâtre d'ombres, le collage, le jeu dramatique et la musique, ce qui conduit les enfants à des niveaux surprenants de communication, de compétence symbolique, et de créativité. De cette façon, ils rendent leur pensée visible à travers leurs nombreuses "langues" naturelles

Le jeu est reconnu comme l'outil le plus puissant pour l'apprentissage des enfants. Les enfants ont de nombreuses occasions d'apprendre dans la nature ainsi que dans la salle de classe.
Leur apprentissage ne vient pas des livres, mais de l'imagination et leur curiosité.
L'environnement comme le "troisième professeur" :
Dans les écoles, l'environnement et les espaces sont conçus et organisés du point de vue architectural et fonctionnel de vue de soutenir l'imbrication des relations et des rencontres entre adultes et enfants, parmi les enfants, et parmi les adultes.L'environnement est conçu et vécu comme un interlocuteur éducatif, comme une sorte de "troisième professeur», offrant des possibilités et des espaces structurés qui offrent à chaque enfant et chaque groupe d'enfants des stimulis pour le jeu, la découverte et la recherche.
L'école entière est imaginée comme un atelier pour l'apprentissage de l'enfant.


Un élément important est la relation forte entre l'intérieur et à l'extérieur du bâtiment scolaire. L'école devrait être un lieu qui «sent» ce qui se passe en dehors - de la météo aux changements saisonniers, de l'heure de la journée au rythme de la ville - car elle existe dans un lieu et une heure précises.
Les éléments qui favorisent cette relation intérieur-extérieur:
- «Filtre» des espaces (porches, vérandas)
- Cours intérieures (couvertes ou non) avec des plantes et autres éléments naturels
- L'usage particulier des espaces extérieurs: l'équipement de jeu, sentiers, des installations pour rendre visibles les comportements des forces physiques (vent, eau, etc)
A l'intérieur, des ateliers et des mini-ateliers permettent aux enfants de s'essayer librement à toutes sortes de créations, médiums... pour exploiter leur "centaine" de moyens d'expression (voir texte en-dessous)


Les photos sont tirées de ce site, où vous pouvez voir différentes écoles et ateliers dans le monde, ainsi que des livres, des sites internet, des articles pour aller + loin !

CLIC !
***

Je vous laisse découvrir ce texte de Loris Malaguzzi :

The child
is made of one hundred.
The child has
a hundred languages
a hundred hands
a hundred thoughts
a hundred ways of thinking
of playing, of speaking.
A hundred always a hundred
ways of listening
of marveling of loving
a hundred joys
for singing and understanding
a hundred worlds
to discover
a hundred worlds
to invent
a hundred worlds
to dream.
The child has
a hundred languages
(and a hundred hundred hundred more)
but they steal ninety-nine.
The school and the culture
separate the head from the body.
They tell the child:
to think without hands
to do without head
to listen and not to speak
to understand without joy
to love and to marvel
only at Easter and at Christmas.
They tell the child:
to discover the world already there
and of the hundred
they steal ninety-nine.
They tell the child:
that work and play
reality and fantasy
science and imagination
sky and earth
reason and dream
are things
that do not belong together.
And thus they tell the child
that the hundred is not there.
The child says:
No way. The hundred is there.

L'enfant
est fait de cent.
L'enfant a
une centaine de langues
une centaine de mains
une centaine de pensées
une centaine de façons de penser
de jouer, de parler.
Une centaine, toujours une centaine de
des moyens d'écoute
de s'émerveiller de l'amour
une centaine de joies
pour le chant et la compréhension
une centaine de mondes
à découvrir
une centaine de mondes
à inventer
une centaine de mondes
à rêver.
L'enfant a
une centaine de langues
(Et plusieurs centaines d'autres)

Mais ils en volent 99.
L'école et la culture
séparent la tête du corps.
Ils disent à l'enfant:
de penser sans les mains
de faire sans la tête
d'écouter et de ne pas parler
de comprendre sans joie
d'aimer et d'admirer
seulement à Pâques et à Noël.
Ils disent à l'enfant:
de découvrir le monde déjà là
et de la centaine
ils volent 99.
Ils disent à l'enfant:
que le travail et le jeu
la réalité et la fantasme
la science et l'imagination
le ciel et la terre
la raison et le rêve
sont des choses
qui ne vont pas ensemble.
Et ainsi, ils disent à l'enfant
que les cent ne sont pas là.

L'enfant dit:
Pas du tout. Les cent sont là.

***

ps: je suis sous Mac, j'espère que cette fois le message apparaîtra bien pour tout le monde !

16 commentaires:

  1. Genial ! Beaucoup de choses vraiment tres interessantes qui se rapprochent de ma propre reflexion sur l'architecture du monde de l'enfance, leur espace. Je vais voir ce site.
    Un grand merci a toi Mariemic.

    RépondreSupprimer
  2. Au fait ton article passe super moi. Encore merci pour le poeme egalement...

    RépondreSupprimer
  3. Une belle approche du monde de l'enfance et une heureuse initiative pédagogique italienne (pays du coeur).
    J'avais lu des articles sur cette école dans la revue Milk. Je m'étais renseignée auprès d'amis italiens qui habitaient à côté de l'école mais ils ne connaissaient pas.
    Je trouve le coin regroupement très chaleureux..j'imagine le regard de mon inspectrice si je l'aménageais ainsi !!!
    Un grand merci pour ce billet.

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas développé ici mais ils ont développé tout un concept autour de la pratique artistique, on peut trouver des bouquins qui ont l'air passionnants (sur amazon.com par ex)

    RépondreSupprimer
  5. Le site http://www.communityplaythings.com est superbe. Le matériel pour aménager les classes semble de belle qualité...

    RépondreSupprimer
  6. oui, et surtout, ils ont de formidables pdf à télécharger gratuitement sur "comment aménager" la chambre, la maison, la classe... selon l'âge de l'enfant, avec la théorie, etc...

    une véritable mine d'or ! même pour les instit :)

    RépondreSupprimer
  7. ouh lala, quels aménagements, c'est superbe, on se croirait dans une maison, exactement ce que je souhaiterais faire de ma classe, merci beaucoup mariemic, je vais voir cela de plus prêt!

    RépondreSupprimer
  8. Oui très belle approche pour les enfants. Je connais des écoles en Suède qui l'applique. Mais cela reste un peu controversial - c'est pourtant simple comme idée. Merci pour ce billet!

    RépondreSupprimer
  9. J'aime beaucoup , la place du jeu , de la créativité ,de l'environnement ,et le lieu est beau...:-) Ca reste une école ...;-)) ...mais mieux déjà que la plupart et c'est bien intéressant à connaitre !!

    Merci de cet article !:-)

    RépondreSupprimer
  10. bonjour merci pour tou vos message

    RépondreSupprimer
  11. Mon frère éducateur, et un ami kiné et psy avaient monté un site pilote calqué sur le même modèle mais pour enfants polyhandicapés n'entrant dans aucune catégorie d'école. Ce site comportait des jeux de plein air, tobogans etc, un jardin bio cultivé par les enfants, une piscine pour ces enfants paralysés ou autistes... ils allaient au musée, en bordure de mer, dans les jardins exotiques ou parcs d'oiseaux... jusqu'au jour où le directeur arrivant à l'âge de la retraite, se fit mettre dehors par la DAAS, à l'aide de chiens policiers, changement de serrure, mise en place d'une nouvelle directrice. L'Etat confisqua dans son giron ce site pilote où des enfants cumulant trop de handicaps pour être acceptés par tel ou tel établissement,n'avaient pu être intégrés. Là au moins ils s'épanouirent. Mais le choc fut brutal. Je n'en dirai pas plus. Mon frère est mort dans la foulée. Alors un conseil : protégez vos établissements pilotes et avant-gardistes, car le loup rôde, même si tout se passe bien !

    RépondreSupprimer
  12. J'aime beaucoup vraiment , ça m'inspire autant que Montessori , Stern , Neill et d'autres et les ENFANTS ;-) dans mon travail , j'adore !

    RépondreSupprimer
  13. bonjour ; suis 1 éducatrice spécialisée d’Algérie je travaille avec avec des jeunes en difficulté; suis vraiment touchée par ce cadre éducatif que vous offrez aux enfants; j'aimerai et je souhaite rencontrer de nombreux éducateurs dans le monde ;parler de nos expériences et de nôtre façon de faire selon les moyens et les lois dans chaque pays;il est temps à mon avis de mettre 1 projet mondial proposé par nous les animateurs du terrain et les plus proches des enfants quand les parents sont absents! je lance cet appel à chaque travailleur social dans le monde qui lutte pour la cause des enfants et à chaque personne sensible à ce sujet et à celui qui se considère 1 terre verte capable de donner des fruits partout!on est tous les citoyens du monde et chacun de nous doit connaitre sa mission sur terre. merci à ce site

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour,je viens de parcourir votre blog,j'ai beaucoup aimé....j'ais déjà traité un site comme ca
    http://deco-bapteme.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour ce résumé et le beau poème! Je suis la pédagogie Montessori avec mon tout-petit et commence à me pencher sur l'apprentissage reggian. Très intéressant!

    RépondreSupprimer